On est tous faits de molécules

On est tous fait de molécules

Un adolescent geek, Stewart, ayant perdu sa mère, et sa nouvelle demi-soeur, Ashley, une des filles les plus populaires et superficielles du lycée, sont contraints de vivre sous le même toit, en dépit de leur animosité. Tous deux sont bousculés par les changements qui s’opèrent dans la vie des adultes qui les entourent. Ils y font face chacun à leur manière.

Ce roman fait partie de la sélection Trois-Mâts de la 6e édition de Lire dans le 20e.

On est tous faits de molécules de Susin Nielsen, aux éditions Hélium.

 

Publicités

Refuges

Refuges

En 2006, Milla, adolescente italienne, vient en vacances sur l’île de Lampedusa. Elle y rencontre Paola, plus âgée qu’elle. A quelques kilomètres seulement du décor paradisiaque dans lequel elles évoluent, une demi-douzaine de fugitifs érythréens, entassés dans une embarcation de fortune, tentent d’atteindre le rivage.

Ce roman fait partie de la sélection Trois-Mâts de la 6e édition de Lire dans le 20e.

Refuges  d’Annelise Heurtier, aux éditions Casterman.

 

Ma famille normale contre les zombies

Ma famille normale contre les zombies

Clara est amoureuse du beau Sylvain et accro à son portable qui vibre souvent des SMS du jeune homme. Un jour, par erreur, Clara emporte le téléphone de son petit ami et découvre parmi ses photos une vidéo …

Ce roman fait partie de la sélection Trois-Mâts de la 6e édition de Lire dans le 20e.

Ma famille normale contre les zombies  de Vincent Villeminot et Yann Autret, aux éditions Nathan.

 

La Chanson du nez cassé

La chanson du nez casséBart, 13 ans, pratique la boxe. Mais ce que Bart aime, c’est l’opéra. Il devient ami avec Ada, une camarade de classe qui ne sait pas garder un secret…

Bart doit souvent faire face aux pires embrouilles et, à cet exercice, il est en passe de devenir maître !

 

Ce roman fait partie de la sélection Goélette de la 6e édition de Lire dans le 20e.

La Chanson du nez cassé d’Arne Svingen, aux éditions Magnard Jeunesse.

 

 

 

Lili Babylone

CVT_Lili-Babylone_1019Lou va entrer en seconde. Elle laisse derrière elle l’été, mais aussi ses années collège et les disputes entre ses parents. La vie s’organise avec les voisins de l’immeuble et avec sa grande soeur Lili. Mais Lili se met tout à coup à faire le ramadan et à porter le foulard.

Ce roman fait partie de la sélection Trois-Mâts de la 5e édition de Lire au 17.

Lili Babylone de Claire Maugendre, aux éditions Ecole des loisirs.

Moi, Ambrose, roi du scrabble

Ambrose, 12 ans, vit seul avec sa mère. Ils déménagent souvent, il est assez solitaire, passionné de scrabble, et allergique à la cacahuète. Quand les terreurs du collège cachent une cacahuète dans son sandwich, la réaction de sa mère est immédiate : il suivra désormais des cours par correspondance!

Sa vie deviendrait très monotone, s’il n’avait pas rencontré au même moment Cosmo, le fils des voisins, qui vient de sortir de prison et semble aimer le scrabble lui aussi…

Ce roman fait partie de la sélection goélette de la 4ème édition de Lire au 17.

Moi, Ambrose, roi du scrabble, de Susin Nielsen, traduit de l’anglais par Valérie Le Plouhinec, éditions Hélium.

Ma mère est un gorille (et alors?)

Jonna, 9 ans, vit à l’orphelinat des Mimosas. L’orphelinat est dirigé par la sévère Mme Gerd, obsédée par la propreté de ses pensionnaires. Comme les autres orphelins, elle attend avec impatience le jour où elle sera adoptée par une famille unie et aimante.

Un jour, quelqu’un vient chercher un enfant à adopter. C’est une gorille, poilue, au ventre rond comme une barrique et vêtue d’un pantalon miteux.

Et c’est Jonna qu’elle choisit d’adopter…

Ce roman fait partie de la sélection sloop de l’édition 2012-2013 de Lire au 17

Ma mère est un gorille (et alors?) de Frida Nilsson, collection Estampille aux éditions Bayard jeunesse.

Un amour de geek de Luc Blanvillain

Thomas est un geek, un nolife qui passe tout son temps libre sur des jeux en ligne. Mais un jour, il tombe amoureux d’Esther qui elle,  ne vit que pour les chevaux. Comme dans les romans courtois, elle lui impose une épreuve : un mois entier sans toucher un ordinateur. Thomas relèvera-t-il le défi ?

Un roman léger et très humoristique.

En attendant la fête de lancement du 16 novembre, un dernier roman qui a failli lui aussi être dans la sélection…

Un amour de geek de Luc Blanvillain ; Plon jeunesse (2011). A retrouver à la bibliothèque dans les romans pour ados.

Boys don’t cry : Les garçons ne pleurent (presque) jamais… de Malorie Blackman

Dante a 17 ans, un petit frère qui découvre son orientation sexuelle, un père veuf, une petite amie… mais le ciel lui tombe un jour sur la tête. Sans le savoir, il est le papa d’une petite fille qu’il va devoir prendre en charge. A travers cette expérience forte, il va grandir et passer à l’âge adulte en découvrant l’amour qu’il porte à cet enfant.

Un roman qui aborde l’adolescence, la responsabilité, la lutte pour la vie et la liberté de vivre selon son désir.

Boys don’t cry de Malorie Blackman. Editions Milan ; collection Macadam, 2011.

A découvrir à la bibliothèque dans les romans pour ados.

Présélectionné pour Lire au 17.

L’Enfant du jeudi de Sonya Hartnett

« L’enfant du jeudi voyagera loin » dit une comptine anglaise. Et le jeune Tin, né un jeudi, ne fait pas mentir le proverbe. Mais son voyage à lui, c’est sous terre qu’il le fait, creusant d’interminables galeries sous la terre désolée et sèche donnée aux anciens combattants australiens de la guerre de 14-18, dont son père est revenu presque indemne.

Il creuse, réapparaissant de moins en moins souvent auprès des siens, revenu à l’état sauvage. Et ses parents ? Fatalistes, bienveillants, ils le laissent faire. Eux aussi, à la surface, cherchent un chemin pour échapper à la misère et à la faim qui frappe en 1929, année de la grande crise économique. Alors, creuser, pourquoi pas ?

Petit dieu souterrain, tour à tour providentiel ou inquiétant, Tin refait surface aux moments clés de cette drôle de vie que raconte avec tendresse sa sœur, Harper, quelques années plus tard.

Réaliste ou fantastique ? Sombre ou optimiste ? Poétique ou philosophique ? Le récit entraîne le lecteur dans un labyrinthe dont on n’est pas sûr de sortir complètement, et c’est avec plaisir que l’on repart en arrière pour une nouvelle lecture…

Il a failli aussi être dans la sélection Lire au 17  de cette année !

L’Enfant du jeudi de Sonya Hartnett  Les Grandes Personnes  2011. Traduit de l’anglais (Australie) par Valérie Le Plouhinec, à retrouver à la bibliothèque dans les romans pour ados