Ne t’arrête pas (Expérience Noa Torson, #1)

Ne t'arrête pas, Expérience Noa Torson

Hacker talentueuse et solitaire, Noa vit depuis plusieurs années en marge de la société. Un jour, elle se réveille sur une table d’opération, une cicatrice en travers de la poitrine, sans savoir où elle est et pourquoi elle a été opérée. Elle prend la fuite poursuivie très vite par des tueurs. Pour survivre, elle a besoin d’aide car elle est la clé d’un terrible secret…

Ce roman fait partie de la sélection Trois-Mâts de la 6e édition de Lire dans le 20e. et il a gagné.

Ne t’arrète pas (Expérience Noa Torson, #1)  de Michelle Gagnon aux éditions Nathan.

 

 

Les aventures géantes d’Infinity Drake

Les aventures géantes d'Infinity Drake

Une guêpe génétiquement modifiée, porteuse d’un virus mortel et capable de se reproduire toute seule, est lâchée dans la nature. L’oncle d’Infinity Drake est chargé par le gouvernement de rétrécir une équipe de militaires pour partir à la rechercher de la créature. Mais Infinity Drake est accidentellement rétréci lui aussi.
Il mesure à peine 9 millimètres ! Et pourtant, avec l’aide de ses trois compagnons d’infortune, il va devoir sauver le monde d’un monstre qui mesure à présent six fois sa taille !

Ce roman fait partie de la sélection Goélette de la 6e édition de Lire dans le 20e.

Les aventures géantes d’Infinity Drake de John McNally, aux éditions Hachette.

 

Les 9 vies de Philibert Salmeck (bonus)

Les 9 vies de Philibert Salmeck

Philibert Salmeck est un enfant aussi riche qu’odieux, couvé par son tuteur, Austerman. Héritier d’une dynastie d’affreux profiteurs, il n’a qu’une angoisse : mourir jeune, comme ses ancêtres. Philibert décide alors de s’acheter des vies, en les prenant à son pauvre chat, Shad Mahler..

Ce roman fait partie de la sélection Goélette de la 6e éd. de Lire dans le 20e. (bonus)

Les 9 vies de Philibert Salmeck de John Bemelmans aux éditions des Grandes Personnes.

 

Le Seul et unique Ivan

Le seul et unique Ivan

Ivan est un gorille, mais il n’a rien d’une bête sauvage. C’est un animal paisible qui vit dans un vieux centre commercial. Ivan s’accommode assez bien de sa condition. Il a ses amis : Stella, la vieille éléphante, Bob, le chien errant, et Julia, la fille du gardien. Il a la télé et, surtout, il a le dessin, car Ivan est un peu artiste. Autrefois, ses œuvres faisaient la joie des clients du centre commercial ; aujourd’hui, Ivan peint surtout pour le plaisir. Et pour ses amis.

L’arrivée de Ruby, une petite éléphante innocente et fragile, va changer sa vie.

Ce roman fait partie de la sélection Goélette de la 6e édition de Lire dans le 20e.

Le Seul et unique Ivan  de Katherine Applegate, aux éditions du Seuil.

Pour télécharger un extrait (offert par l’éditeur)

Revolver

Sig et sa famille vivent en Scandinavie au tout début du XXe siècle. Son père vient de mourir en traversant un lac gelé. L’adolescent  se retrouve seul dans leur cabane avec le corps de son père pendant que sa sœur et sa belle-mère partent chercher de l’aide. Bientôt, un étranger inquiétant se présente à la porte, bien décidé à récupérer ce que lui doit le père de Sig… Un western glaçant!

Ce roman fait partie de la sélection trois-mâts de l’édition 2012-2013 de Lire au 17.

Revolver de Marcus Sedgwik, traduit de l’anglais par Valérie Dayre,  éditions Thierry Magnier.

L’étang aux libellules

Londres, 1939. Pour protéger Tally, 11 ans,  des bombardements, son père l’envoie dans un pensionnat à la campagne. C’est une école différente des écoles traditionnelles, où une grande attention est portée à l’épanouissement et à l’autonomie des élèves, et Tally s’y plait beaucoup.

Avec d’autres élèves, elle part en Bergamie, un petit royaume qui s’oppose à Hitler, pour participer à un festival de danses folkloriques. Mais des partisans d’Hitler préparent un coup d’État, et Tally et ses amis se retrouvent au cœur d’une grande aventure…

L’étang aux libellules fait partie de la sélection goélette de la 4ème édition de Lire au 17.

L’étang aux libellules d’Eva Ibbotson, traduit de l’anglais par Cécile Arnaud, collection Wiz aux éditions Albin Michel.

Moi, Ambrose, roi du scrabble

Ambrose, 12 ans, vit seul avec sa mère. Ils déménagent souvent, il est assez solitaire, passionné de scrabble, et allergique à la cacahuète. Quand les terreurs du collège cachent une cacahuète dans son sandwich, la réaction de sa mère est immédiate : il suivra désormais des cours par correspondance!

Sa vie deviendrait très monotone, s’il n’avait pas rencontré au même moment Cosmo, le fils des voisins, qui vient de sortir de prison et semble aimer le scrabble lui aussi…

Ce roman fait partie de la sélection goélette de la 4ème édition de Lire au 17.

Moi, Ambrose, roi du scrabble, de Susin Nielsen, traduit de l’anglais par Valérie Le Plouhinec, éditions Hélium.

Boys don’t cry : Les garçons ne pleurent (presque) jamais… de Malorie Blackman

Dante a 17 ans, un petit frère qui découvre son orientation sexuelle, un père veuf, une petite amie… mais le ciel lui tombe un jour sur la tête. Sans le savoir, il est le papa d’une petite fille qu’il va devoir prendre en charge. A travers cette expérience forte, il va grandir et passer à l’âge adulte en découvrant l’amour qu’il porte à cet enfant.

Un roman qui aborde l’adolescence, la responsabilité, la lutte pour la vie et la liberté de vivre selon son désir.

Boys don’t cry de Malorie Blackman. Editions Milan ; collection Macadam, 2011.

A découvrir à la bibliothèque dans les romans pour ados.

Présélectionné pour Lire au 17.

L’Enfant du jeudi de Sonya Hartnett

« L’enfant du jeudi voyagera loin » dit une comptine anglaise. Et le jeune Tin, né un jeudi, ne fait pas mentir le proverbe. Mais son voyage à lui, c’est sous terre qu’il le fait, creusant d’interminables galeries sous la terre désolée et sèche donnée aux anciens combattants australiens de la guerre de 14-18, dont son père est revenu presque indemne.

Il creuse, réapparaissant de moins en moins souvent auprès des siens, revenu à l’état sauvage. Et ses parents ? Fatalistes, bienveillants, ils le laissent faire. Eux aussi, à la surface, cherchent un chemin pour échapper à la misère et à la faim qui frappe en 1929, année de la grande crise économique. Alors, creuser, pourquoi pas ?

Petit dieu souterrain, tour à tour providentiel ou inquiétant, Tin refait surface aux moments clés de cette drôle de vie que raconte avec tendresse sa sœur, Harper, quelques années plus tard.

Réaliste ou fantastique ? Sombre ou optimiste ? Poétique ou philosophique ? Le récit entraîne le lecteur dans un labyrinthe dont on n’est pas sûr de sortir complètement, et c’est avec plaisir que l’on repart en arrière pour une nouvelle lecture…

Il a failli aussi être dans la sélection Lire au 17  de cette année !

L’Enfant du jeudi de Sonya Hartnett  Les Grandes Personnes  2011. Traduit de l’anglais (Australie) par Valérie Le Plouhinec, à retrouver à la bibliothèque dans les romans pour ados

 

David Almond

David Almond est né en 1951 dans le nord-est de l’Angleterre. Il a commencé par écrire des romans pour les adultes dans les années 1980 avant de se tourner vers l’écriture de romans pour les jeunes.

Son œuvre est imprégnée de mystère. Il cherche à nous faire réfléchir sur nous même, sur le monde qui nous entoure en mêlant imaginaire et réalité. Il réussit ainsi à plaire autant aux plus jeunes qu’aux adultes.

Son roman Le Sauvage a fait parti de la sélection 2010-2011 de Lire au 17 pour les 9-11 ans. Ce livre mêle une histoire écrite par David Almond et des dessins de Dave McKean.